Forum des Féminismes noirs

Rejoignez un espace de co-création entre de multiples féminismes qui reconnaissent les intersections de race, de classe et d'autres oppressions.

Le Forum des Féminismes noirs mettra en lien des féministes noires et afrodescendantes de nombreuses régions du monde pour célébrer la contribution des féminismes noirs aux connaissances, aux pratiques et aux luttes pour l’autodétermination et la justice, tout en renforçant la solidarité et le pouvoir collectif.


Les féministes noires résistent et construisent un autre monde à l'échelle mondiale !

Que ce soit au sein du mouvement « Fees must fall » (les frais de scolarité doivent baisser) en Afrique du Sud, du mouvement noir « Black Lives Matter » (les vies noires comptent) aux États-Unis ou pour occuper des terres en Colombie, les féministes noir-e-s sont à l'avant-garde de la lutte mondiale pour la justice sociale.

Au Brésil, Bahia est une région importante pour les mouvements de libération des Noir-e-s, c’est pourquoi les féministes noir-e-s ont saisit l’opportunité d’organiser un rassemblement mondial historique de plus de 200 féministes noir-e-s durant les deux journées qui précèdent le Forum de l'AWID.

Le Forum des féminismes noirs représente le point culminant d’un processus global de renforcement d’un mouvement co-créé par des féministes noir-e-s artistes, activistes, agitateurs-trices et créateurs-trices.

Le Forum des féminismes noirs offre un espace stratégique d'échange entre les mouvements qui favorise et approfondit la solidarité entre les féministes noir-e-s à travers le monde et célèbre leurs contributions. Le programme du Forum des féminismes noirs alternera des moments dédiés à l’art, aux rituels, à des présentations et des ateliers, des séances de guérison, des célébrations, des processus de deuil et de solidarité.

Téléchargez le programme du Forum des Féminismes noirs

Un espace co-créé

Au travers du processus du Forum de l’AWID et du pré-Forum des Féminismes noirs, nous allons essayer de créer des espaces qui vont nous permettre de partager des outils utiles tant pour s’opposer que pour résister au racisme, au sexisme, au classicisme, à l’âgisme et à l’hétérosexisme, tels que nous les vivons dans nos expériences quotidiennes. Tou-te-s ensemble et où que nous soyons, nous allons essayer d’établir des liens entre ces multiples formes de violence et d’oppression(s) et les contextes plus amples, tant politiques que sociaux et économiques, dans lesquels nous vivons et travaillons.

Le programme des féminismes noirs est dirigé par un groupe de travail du personnel de l’AWID et d’activistes d’autres organisations et lieux. Il est mis en place au travers d’activités qui connectent les participant-e-s et les thématiques de la Marche des Femmes Noires du Brésil (novembre 2015), le Forum féministe africain (avril 2016), les médias sociaux et les discussions en ligne antérieures au Forum de l’AWID, une série de blogs, une pré-réunion de deux-jours avant la tenue du Forum (mai 2016), l’intégration de discussions dans le Forum ainsi que l’engagement à explorer les suivis fondamentaux de l’après-Forum.


Impliquez-vous dans le Forum des féminismes noirs !

  • Informez-vous en consultant la page du Forum des féminismes noirs sur le site Web du Forum (lien dans l'App).
  • Demandez à une féministe noire de partager ses impressions.
  • Lors du Forum de l'AWID, cherchez à recueillir le témoignage de participant-e-s au Forum des féminismes noirs, demandez-leur de partager ce qu'ils-elles y auront entendu et appris.
  • Informez-vous après le Forum. Cet événement d’envergure historique ne prend pas fin ici. Cherchez à en savoir plus sur le féminisme noir, sur les échanges et savoirs partagés après le forum, échanges que nous allons amplifierons via le site Web du Forum.

Pour en savoir davantage et s’impliquer

Visiter le blog du Forum pour des histoires inspirantes autour du BFF

Forum des Féminismes noirs - 5 et 6 septembre 2016

Remerciements

Le Forum des féminismes noirs a été créé par le Groupe de travail des féminismes noirs qui inclut:

  • Jamila Abbas • Charo Minas-Rojas • Margo Okazawa-Rey • Jurema Werneck • Gay McDougall • Sokari Ekine • Thenjiwe McHarris • Hakima Abbas • Valérie Bah • Felogene Anumo • Nana Darkoa Sekyiamah • Patita Tingoi, Kimalee Phillip • Amina Doherty.

Le Forum des féminismes noirs est hébergé par l’AWID qui a fourni l'espace, le soutien, le temps et les ressources pour le rendre possible.

Le Forum des féminismes noirs est co-créé avec des organisations dirigées par des Noir-e-s et des personnes provenant de partout dans le monde et notamment :

  • Adaku Utah • Awa Fall Diop • Afroféminas Revista • Caroline Pires • Code Red pour la justice de genre • Fungai Machirori • HOLAAfrica! • Instituto Odara • Maggie Hazvinei Mapondera • NSOROMMA • ... et beaucoup d’autres.

Nous honorons tous les esprits créatifs qui ont co-créé et donné forme cet espace. A tous les artistes qui ont contribué au Forum des féminismes noirs :

  • Aishah Shahidah Simmons • Afifa Aza • Akwaeke Emezi • Angélica Moreira • Damani Baker • d'bi jeune anitafrika • Eliciana Nascimento • Fatou Kandé Senghor • Lynnée Denise • Mimi Cherono Ng 'ok • Muptee • Nadijah Robinson • Sabriya Simon, Sokari Ekine • Yaba Badoe • Yvonne Fly Onakeme.

A tous les esprits incroyables qui ont contribué à élaborer les sessions, offert des pratiques de bien-être, partagé des connaissances et donné de vous-mêmes en étant pleinement présent-e : Nous vous sommes très reconnaissant-e-s !

Aux mains de toutes les personnes qui ont préparé nos repas, pris en charge nos traductions et pris soin de nos esprits : Ase !

A nos ancêtres communs qui nous ont envoyé des énergies divines d'abondance : Nous vous honorons !


Membres du groupe de travail des féminismes noirs

Black Feminisms Forum Working Group Member - Jamila Abbas

Jamila Abbas est étudiante du secondaire. Jamila s’intéresse à la musique et à l’utilisation des réseaux sociaux pour renforcer les mouvements. Elle souhaite mettre à profit ses compétences et son expérience en communication pour collaborer avec d’autres jeunes femmes et féministes . Elle a effectué un stage auprès de Speak Up Africa et s’occupe actuellement de trouver des fonds pour des projets communautaires en faveur d’enfants orphelins.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Charo

Charo Mina-Rojas est une défenseuse des droits humains afro-colombienne, engagée depuis plus de 20 ans au niveau national et international. Charo est membre du Proceso de Comunidades Negras ou PCN (Processus des communautés noires) et de Kuagro Ri Changaina Ri PCN (Communauté des femmes noires du PCN). Son travail se focalise sur la défense des droits humains collectifs des peuples afrodescendants et des femmes noires et afrodescendantes. Elle concentre ses efforts particulièrement sur le droit à ‘être différent-e mais égal-e’ (le droit d’Être), la défense et la protection des territoires ancestraux des afrodescendants et le droit à l’autodétermination. En tant que membre du groupe de travail international du PCN et du groupe Droits Humains, Charo a joué un rôle majeur, reliant et coordonnant les luttes des peuples noirs de Colombie et de la diaspora africaine, en particulier aux États-Unis, afin de renforcer une solidarité réciproque entre les luttes. Elle a joué un rôle déterminant en révélant les crimes et violations des droits humains à l’égard des femmes afrodescendantes, obligeant ainsi le gouvernement colombien à rendre des comptes et à mettre en place un système de vigilance et de protection pour les femmes leaders afrodescendantes et les défenseurs-euses des droits humains.

Elle a récemment fait partie d’une mobilisation historique de femmes noires qui ont marché sur Bogota et pris d’assaut un bâtiment du gouvernement pour faire pression sur les autorités nationales afin qu’elles agissent pour protéger les territoires ancestraux et la vie qui s’y développe des incidences des politiques minières et des activités minières illégales. Elle a également révélé les crimes et les violations de droits humains dont les femmes afrodescendantes ont été victimes auprès de diverses agences des Nations Unies en plus de témoigner en tant qu’experte devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme.

Charo est la mère d’un-e future révolutionnaire et leader de 11 ans.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Margo

Dr. Margo Okazawa-Rey est membre de la faculté de la School of Human and Organizational Development à l’Université Fielding Graduate de Santa Barbara en Californie. Elle est également professeure émérite à l’Université d’État de San Francisco. Elle a également été titulaire de la chaire Barbara Lee sur l’accès des femmes aux postes à responsabilité au Mills College, de la chaire Jane Watson Irwin au département des Women’s Studies à l’Hamilton College et professseure invitée dans plusieurs autres universités et collèges.

Ses sujets d’intérêt et de recherche sont le genre, le militarisme et l’activisme féministe. Son travail se focalise en particulier sur le militarisme, les conflits armés et la violence contre les femmes. Sa recherche étudie les liens entre militarisme, mondialisation économique et leurs répercussions sur les femmes migrantes et autochtones de Corée du Sud qui vivent et travaillent à proximité de bases militaires américaines.

Margo a également travaillé pendant trois ans en tant que consultante en recherche féministe au Women’s Centre for Legal Aid and Counselling (Centre d’aide et de prise en charge juridique pour les femmes) à Ramallah en Palestine. Elle siège au Conseil international des ONG, PeaceWomen Across the Globe (Femmes de paix autour du monde), basée à Bern en Suisse, Du Re Bang (Chez ma soeur) à Uijongbu en Corée du Sud. Elle est membre fondatrice du Combahee River Collective qui a formulé une théorie de l’intersectionnalité dans A Black Feminist Statement (Déclaration féministe noire) au cours des années 1970.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Jurema

Jurema Werneck est née à Morro dos Cabritos à Rio de Janeiro au Brésil. Elle est la première de sa famille à fréquenter l’université où elle a rejoint le mouvement étudiant qui a nourri son activisme. Jurema est cofondatrice de Criola, une organisation de femmes noires brésiliennes et d’Articulation of Brazilian Black Women Organizations Jurema est chercheuse invitée à l’Université fédérale de Rio de Janeiro, membre du Groupe consultatif de la société civile auprès d’ONU Femmes au Brésil. Elle est membre du conseil d’administration du Brazil Human Rights Fund (Fonds brésilien pour les droits humains), ainsi que de l’Institute of Socioeconomic Studies (Institut d’études socioéconomiques) à Brasilia.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Gay McDougall

Gay McDougall a été experte indépendante des questions relatives aux minorités auprès des Nations Unies entre 2005 et 2011. Ancienne directrice générale de Global Rights (Droits internationaux), elle a également été membre de la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits humains et du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations Unies. Elle est la seule membre américaine nommée à la Commission électorale de 1994 en Afrique du Sud qui a permis l’élection de Nelson Mandela. En 1999, elle a reçu la prestigieuse bourse de la Fondation MacArthur.

Parmi ses nombreuses fonctions internationales, elle a été experte indépendante auprès de l’organe de traités des Nations Unies en charge de surveiller le respect de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale. Durant cette période, elle a négocié l’adoption de la recommandation générale XXV sur les dimensions liées au genre que comporte la discrimination raciale. Cette recommendation exige des gouvernements qu’ils rendent compte explicitement de la situation des femmes touchées par la discrimination raciale.

Elle a joué un rôle déterminant lors de la troisième Conférence mondiale des Nations Unies contre le racisme.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Sokari

Sokari Ekine est une militante sociale, enseignante, rédactrice et journaliste dont le travail et les écrits illustrent l’engagement envers des sujets tels les mouvements queers et féministes, le panafricanisme, l’antiimpérialisme et les politiques environnementales, tant en Haïti qu’au Nigéria. Elle a écrit pour des journaux et magazines tels le Pambazuka News, Feminist Africa et le New Internationalist. Elle est auteure de Blood and Oil: Testimonies of Violence from Women of the Niger Delta (Du pétrole et du sang : témoignages de femmes du delta du Niger qui ont subi des violences), SMS Uprising: Mobile Phone Activism in Africa ( La révolte par SMS : l’activisme par la téléphonie mobile en Afrique), et a co-écrit, African Awakening: The Emerging Revolutions (Le réveil de l’Afrique: les révolutions émergentes) avec Firoze Manji. Plus récemment, Sokari Ekine et Hakima Abbas ont publié le Queer Africa Reader, une collection avant-gardiste d’articles, témoignages, déclarations et histoires de personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans* et intersexes du continent. Elle enseigne actuellement à Port-au-Prince en Haïti. Entre 2004 et 2014 elle a tenu le blogue Black Looks.

Vous pouvez suivre ses tweets sur Black Looks from 2004 to 2014. She tweets at @blacklooks.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Thenjiwe

Thenjiwe has spent her entire political and professional career challenging the injustices that imprison people and their communities in a life of poverty and/or one behind bars. That commitment has led her to campaign on human rights issues in the United States and around the world. She honed her human rights campaign development and organizing skills en travaillant pour le compte de différentes organisations internationales et a joué un rôle clé dans la conduite des mouvements de mobilisation les plus en vue dans le pays.

Thenjiwe began her political career calling for an end to policies and practices that contributed to acts of torture committed by law enforcement. She went on to help organize efforts that addressed the human rights violations that occurred during and after Hurricanes Katrina & Rita. She worked on a number of campaigns including those that addressed the illicit and illegal trafficking of small arms, solitary confinement, capital punishment, la mortalité maternelle, excessive use of force by law enforcement, and poverty. Elle a travaillé pour plusieurs organisations de défense des droits humains, dont Amnesty International. Plus récemment, au sein de l’U.S. Human Rights Network (Réseau américain des droits de l'homme), Thenjiwe a contribué aux efforts de coordination visant à ce que le gouvernement américain soit tenu pour responsable des violations des droits humains commises, dans le cadre de l’examen du cas des États-Unis par les mécanismes spécifiques de l’ONU.

Thenjiwe est actuellement membre d’une équipe – portant le nom de Blackbird – dont l’action est axée sur la construction des mouvements qui, en cette période spécifique, visent à transformer le pays en s’appuyant notamment sur la lutte contre le racisme anti-Noir-e-s et contre les violences perpétrées par l’État ainsi que sur la résistance des Noir-e-s. Elle travaille également avec un certain nombre d’organisations et de mouvements américains de lutte pour la justice sociale et contribue à la création d’un collectif qui rassemblera les organisateurs et organisatrices qui, dans le monde entier, œuvrent à la construction des mouvements.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Hakima Abbas

Cela fait presque vingt ans déjà qu’Hakima Abbas est active dans les luttes pour la justice sociale. Formée en sciences politiques et en relations internationales, son travail en tant qu’analyste politique, formatrice, stratège et chercheuse s’est concentré sur ​​le renforcement et le soutien aux mouvements pour le changement en Afrique. Hakima est membre du collectif Jang ! qui propose des outils d'éducation populaire, des plateformes et de l'accompagnement aux activistes œuvrant pour la transformation radicale.

Elle est éditrice et auteure de plusieurs ouvrages et membre du collectif éditorial à The Feminist Wire. Elle est actuellement directrice des programmes à l'AWID et membre du conseil d'administration du Black Women Fund (Fonds pour les femmes noires), de Greenpeace Afrique, de la Fondation Rosa Luxemburg (Afrique de l’Est) et de l’African Sex Workers Alliance (l’Alliance africaine pour les travailleurs-euses du sexe).

Black Feminisms Forum Working Group Member - Felogene

Felogene Anumo est une jeune militante féministe passionnée, comptant plus de sept ans d'expérience dans la promotion de l'égalité de genre par l'activisme communautaire et l’activisme en ligne, ainsi que la recherche et le renforcement des capacités des jeunes femmes activistes. Sa participation à la construction du mouvement féministe trouve ses origines à l'Université de Nairobi, où elle a présidé un groupe d'étudiantes regroupant sept campus. En 2011, elle a reçu le prix Young Woman Achiever (jeune femme aux talents exceptionnels) décerné par l'association étudiante.

Avant de rejoindre l'AWID, Felogene a été associée au programme de sensibilisation de l’association Développement des femmes africaines et de communication (FEMNET). Elle est l'auteure de Feminist Leadership and Development Curriculum for Adolescent Girls (Leadership féministe et développement des programmes pour les adolescentes) et coauteure de Report on the Status of Ratification on the Rights of women in Africa (Rapport sur l'état de ratification des droits des femmes en Afrique). Elle est aussi membre du groupe de travail des jeunes africains pour l’après-2015 et blogueuse de Girls Globe. Felogene termine actuellement une maîtrise en politique et administration publiques. Elle travaillera pour l'AWID à partir de chez elle à Nairobi.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Nana Darkoa Sekyiamah

Nana Darkoa Sekyiamah est une féministe africaine qui travaille depuis le Ghana. Avant de collaborer avec l'AWID, elle était la spécialiste en communication au Fonds de développement des femmes africaines (AWDF). Elle est également écrivaine et blogueuse primée. Ses articles d'opinion ont été largement publiés dans une vaste gamme de médias en ligne et hors ligne, comme le quotidien The Guardian et Feminist Africa (Afrique féministe). Elle est aussi chroniqueuse régulière pour This is Africa (un site web).

Nana a rédigé un manuel de communication pour les organisations de droits des femmes et elle est coauteure de Creating Spaces and Amplifying Voices: The First Ten Years of the African Women's Development Fund (Créer des espaces et amplifier les voix : Les dix premières années du Fonds de développement des femmes africaines).

Elle est également rédactrice pour Women Leading Africa: Conversations with Inspirational African Women (Femmes leaders de l’Afrique : Conversations avec des femmes africaines inspirantes).

Black Feminisms Forum Working Group Member - Patita

Avant de rejoindre l'AWID, Patita Tingoi a travaillé en tant que secrétaire des Affaires intergouvernementales pour le gouvernement du Kenya. Auparavant, elle étaite gestionnaire de programme pour Fahamu et au Centre for Minority Rights Development (Centre pour le développement des droits des minorités). Cofondatrice de la League of Pastoralist Women of Kenya (Ligue des femmes des communautés pastorales du Kenya), Patita a facilité le groupe parlementaire sur le pastoralisme.

En 2010, elle a joué un rôle déterminant dans l'élaboration d'une stratégie de partenariat pour DAWN visant à renforcer l'analyse des politiques et les plaidoyers sur les changements climatiques et le genre en Afrique. Elle possède une vaste expérience de travail auprès des minorités et des communautés autochtones en Afrique.

Patita détient un diplôme d'études supérieures en politique publique et plaidoyer de la SIT Graduate Institute.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Kimalee

Afro-grenadienne d’origine, Kimalee Phillip est actuellement basée à Toronto. Elle est enseignante, organisatrice, consultante et écrivaine. Elle est spécialisée dans le domaine des études juridiques, particulièrement sur les droits des travailleurs-euses, la violence sexiste et sexuelle, les pédagogies antiracistes et anticoloniales ainsi que le développement organisationnel. Elle a mené des recherches qualitatives et participatives. Elle a aussi crééet animé divers ateliers et programmes d'enseignement au Canada, au Ghana, en Jamaïque et à la Grenade.

Elle détient une maîtrise en études juridiques de l'Université Carleton et termine un certificat en gestion du secteur à but non lucratif et bénévole à l'Université Ryerson.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Amina Doherty

Amina Doherty est une artiviste féministe nigériane dont les travaux portent sur ​​la philanthropie féministe et les arts créatifs pour le plaidoyer. Elle détient un baccalauréat en sciences politiques et d'études des femmes de l'Université McGill et une maîtrise en genre, développement et mondialisation de la London School of Economics.

Avant d’être membre fondatrice et coordinatrice générale de la fondation FRIDA | Le Fonds des jeunes féministes, Amina a travaillé pour le programme d’octroi de subventions pour les droits des femmes à la Sigrid Rausing Trust de Londres. Elle a animé des programmes de formation sur les droits des femmes, la mobilisation des ressources et le leadership des jeunes.

Amina apporte à son activisme une passion pour la musique, l'art, les voyages, la photographie, la mode et la poésie.

Black Feminisms Forum Working Group Member - Valerie Bah

Titulaire d’une maîtrise en relations internationales de l’Université de Cadiz, Valérie est une conteuse passionnée de littérature, de photographie et de vidéographie. Depuis plusieurs années, elle collabore avec des organisations sans but lucratif, le gouvernement fédéral du Canada et des agences des Nations unies. Elle y appuie la communication, la programmation et des campagnes de collecte de fonds.

Ses articles et ses photographies ont été publiées dans plusieurs médias, comme Al Jazeera (en anglais), le Saraba Magazine et dans This is Africa. Elle coordonne également la partie francophone de Writivism, un festival littéraire panafricain. Elle s’identifie comme une personne queer, womaniste et féministe africaine (sans ordre particulier). .